Yverdon: deux agresseurs de Michael recourent au Tribunal fédéral

LAUSANNE - Les avocats des deux agresseurs majeurs de Michael, le jeune homme racketé et battu à mort en gare d'Yverdon-les-Bains, recourent au Tribunal fédéral (TF). La Cour de cassation vaudoise avaient condamné les deux accusés à 19 et 20 ans de réclusion.Condamnés pour assassinat, les deux jeunes gens, un Franco-Algérien et un Portugais originaire du Cap-Vert, n'avaient échappé à la peine maximale, la réclusion à vie, qu'en raison de leur jeune âge, 20 et 23 ans au moment des faits, de leur enfance tourmentée et de leurs regrets.Me Jacques Michod, défenseur d'un des deux meurtriers, le Franco-Algérien de 25 ans, confirme l'information donnée par le quotidien "24 Heures". Selon lui, les troubles de la personnalité dont souffre son client n'ont pas été suffisamment pris en compte par la Cour de cassation vaudoise, qui avait confirmé le verdict de première instance.Avocate du deuxième agresseur, un Portugais originaire du Cap-Vert, qui avait écopé de 20 ans de réclusion, Me Sylvaine Perret-Gentil confirme elle aussi le dépôt d'un recours au TF au nom de son client.Ce dernier avait admis avoir lancé des pierres du ballast à la tête de Michael et de l'avoir poignardé, le 1er juin 2003. Le jeune Chaux-de-fonnier était décédé de ses blessures quelques jours plus tard. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.