Yverdon: trois jeunes militaires ont été jugés coupables de racisme

YVERDON - Le Tribunal militaire 2, àYverdon-les-Bains, a reconnu coupables de discrimination raciale trois militaires romands. Ces jeunes gens avaient tenu des propos racistes et fait le salut hitlérien lors d'une école de recrues à Isone (TI).Le tribunal, qui siégeait en uniforme, les a condamnés à respectivement 15, 25 et 40 jours-amende avec sursis pendant deux ans. Il a renoncé à leur infliger une amende mais a mis à leur charge des frais de justice pour plus de 7000 francs chacun.La Cour a estimé qu'une blague raciste ne tombait pas sous le coup de la norme pénale contre le racisme, mais que la répétition de propos racistes constituait bel et bien une discrimination raciale. Une telle condamnation est à ma connaissance une première devant la justice militaire, a relevé l'auditeur Philippe Zimmermann.Le procureur militaire avait requis des peines plus sévères qui s'échelonnaient entre 70 et 120 jours-amende avec sursis, assorties d'amendes de 2000 à 3000 francs. Mais il ne fera pas appel du jugement: "Je suis satisfait de la condamnation. Il était important de marquer que l'armée ne tolère pas de tels propos", a-t-il dit.Le sergent valaisan de 22 ans est le plus lourdement sanctionné. L'homme qui, selon l'auditeur, "a confondu le service militaire avec un camp d'entraînement pour Rambos" écope de 40 jours-amende à 80 francs pour discrimination raciale, appropriation illégitime de munitions et menaces sur l'un de ses subordonnés.Les défenseurs des accusés peuvent faire appel. Après l'audience, Me Stefan Disch, avocat du soldat, s'est félicité que ce procès ait permis de "passablement relativiser cette affaire". Mais il prendra un temps de réflexion avant de décider d'un recours. "Un appel pèse lourd psychologiquement et financièrement". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.