La liberté de la recherche sur l'être humain défendue au National

Le Parlement n'est toujours pas d'accord sur la portée de l'article constitutionnel sur la recherche sur l'être humain. Par 119 voix contre 40, le National a maintenu une divergence avec le Conseil des Etats, refusant de biffer la défense de la liberté de la recherche.Les Verts et une partie du PDC ont plaidé sans succès pour la version de l'autre Chambre. Le principe de la liberté de la recherche est déjà englobé par la liberté de la science inscrite dans la constitution, ont-ils fait valoir. Le Conseil des Etats devra se prononcer une nouvelle fois. Si aucun accord n'est trouvé, ce sera à la conférence de conciliation de trouver une solution. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.