Infiltration d'Attac par Securitas: poursuites pénales abandonnées

L'enquête sur l'infiltration d'Attac par Securitas pour le compte de Nestlé débouche sur un non-lieu. Le juge d'instruction estime que ces événements ne relèvent pas du domaine pénal. "Indignée", Attac-Suisse crie au "déni de justice". L'organisation va faire recours.Le juge d'instruction cantonal vaudois n'a relevé aucune infraction pénale. "Ni les dispositions du Code pénal suisse régissant la protection du domaine secret ou privé, ni la loi sur la protection des données n'ont été violées en l'occurrence", a-t-il souligné. "Ce n'est que sur le plan éthique que les pratiques mises en place par Securitas peuvent se révéler criticables", selon lui. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.