Mesures provisionnelles rejetées: le chanvrier reste détenu

Le Tribunal fédéral (TF) refuse la demande de mesures provisionnelles assortissant le recours de Bernard Rappaz, mais ne se prononce pas sur le fond de la requête. Le chanvrier valaisan en grève de la faim depuis une centaine de jours non consécutifs reste détenu.Les juges de Mon-Repos estiment que l'interruption de l'exécution de la peine ne peut être décidée par voie de mesures provisionnelles, a dit jeudi à l'ATS Aba Neeman, avocat de Bernard Rappaz. S'ils avait accepté ces mesures, la peine aurait été interrompue dans l'attente d'une décision sur le recours. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.