La "Tribune de Genève" choquée par les déclarations de l'Etat

La "Tribune de Genève" se déclare choquée par certaines déclarations de l'Etat de Genève contenues dans le mémorandum remis mardi au tribunal. Le quotidien estime "intolérable" d'être condamné par avance et demande que la justice puisse suivre son cours "dans les règles"."L'Etat est parfaitement libre de reconnaître sa responsabilité dans la fuite des photos d'identité judiciaire d'Hannibal Kadhafi", réagit le rédacteur en chef Pierre Ruetschi. "Mais cela n'implique évidemment en rien que la "Tribune de Genève" aurait violé le droit en publiant ces photos ainsi que l'insinue l'Etat de Genève dans son mémoire". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.