Affaire Stern: le jury écarte le meurtre passionnel

Le jury de la Cour d'assises de Genève a reconnu Cécile B. coupable de meurtre pour avoir tué son amant Edouard Stern de quatre balles. Il n'a pas retenu le meurtre passionnel plaidé par les avocats de l'accusée.La Cour a estimé que Cécile B. était partiellement responsable de l'émotion qui l'a envahie lors du crime, le 28 février 2005 dans l'appartement genevois du banquier français. Edouard Stern lui avait bien envoyé quelques signes que leur relation touchait à sa fin, mais l'accusée s'est réfugiée dans le déni. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.