Forcené de Bienne: la police estime n'être pas seule en cause

Après l'épilogue dans l'affaire du forcené de Bienne, le canton de Berne et la ville de Bienne s'efforcent de procéder à une analyse sans concession de l'affaire. Il s'agit notamment de savoir comment améliorer la collaboration entre police, justice et institutions sociales.Car, durant les dix jours de traque, la police ne disposait pas de toutes les informations disponibles. Cela a compliqué son travail, ont souligné ce week-end le commandant de la police Stefan Blättler et le conseiller d'Etat Hans-Jürg Käser dans différentes interviews. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.