Les clients CFF doivent aussi financer les infrastructures

Les clients des CFF doivent mettre la main au porte-monnaie pour financer les infrastructures des transports publics. Ils ne peuvent pas uniquement réclamer des fonds auprès des pouvoirs publics, estime le patron de l'ex-régie fédérale Andreas Meyer.Sans une contribution supplémentaire des utilisateurs, le réseau ferroviaire en 2030 ne pourra quasiment pas être financé, explique Andreas Meyer dans une interview à la "Berner Zeitung". Les CFF s'attendent à un doublement des pendulaires dans les agglomérations d'ici là. "Nous allons avoir besoin de nouveau matériel roulant, de nouvelles infrastructures, cela va coûter beaucoup d'argent". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.