Réactions parfois virulentes sur l'accord passé avec Tripoli

Au lendemain des excuses présentées par Hans-Rudolf Merz à la Libye pour l'arrestion d'Hannibal Kadhafi il y a une année à Genève, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer "une capitulation" et une "humiliation". Le président de la Confédération doit s'expliquer en début d'après-midi.Faisant écho aux éditoriaux de la presse romande, qui parlent de "déshonneur", de "déculottée" ou encore de "reddition", le président de la commission de politique extérieure du Conseil des Etats, Dick Marty (PLR/TI) ne mâche pas ses mots. La Suisse a dû s'excuser alors qu'il n'y avait pas de raison, a-t-il déclaré. Et de noter que des principes comme celui de l'égalité de traitement ont été bafoués. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.