Le crucifix dans les classes continue à attiser la polémique

Dix jours après le licenciement d'un enseignant à Stalden (VS), la présence du crucifix dans une classe d'école a également des conséquences à Triengen (LU). Une famille allemande a décidé de quitter la Suisse après avoir reçu des menaces de mort pour son opposition à ce symbole religieux.Membre de l'Association suisse des libres penseurs - comme l'enseignant valaisan -, le père de famille âgé de 41 ans était intervenu auprès de l'école pour que le crucifix accroché dans la classe primaire de ses deux enfants soit enlevé. Les autorités cantonales recommandent en effet aux établissements de les faire disparaître s'ils dérangent quiconque. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.