Les frères de Max Göldi défendent la visite de Hans-Rudolf Merz

Moritz et Christian Göldi appellent les autorités libyennes à relâcher leur frère Max, retenu dans ce pays. Dans une interview, ils défendent également la visite infructueuse en août dernier à Tripoli de Hans-Rudolf Merz, alors président de la Confédération.Dans cet entretien publié par le journal zurichois "Tages-Anzeiger", Christian Göldi affirme avoir écrit à Hans-Rudolf Merz pour lui demander d'être actif. Le président de la Confédération "a agi comme un homme d'Etat" et négocié avec les meilleures intentions, mais "malheureusement sans succès". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.