Réactions à la démission de Frédéric Hainard

La démission de Frédéric Hainard était attendue. Le conseiller d’Etat libéral-radical neuchâtelois a décidé de jeter l’éponge. Il l’a fait savoir dimanche au président du Grand Conseil, Olivier Haussener.

Frédéric Hainard quittera le château le 31 octobre, soit à la date butoir prévue par la Commission d’enquête parlementaire pour rendre son rapport.

A droite comme à gauche, tout le monde salue cette démission qui semblait inéluctable après les critiques formulées contre les agissements de Frédéric Hainard.

Différents partis espèrent que cette décision permettra de retrouver rapidement un climat plus serein au sein du Conseil d’Etat, dans le canton comme à l’extérieur. Le Parti socialiste parle soulagement. Le PLR estime que cette option est sage.

Une élection complémentaire devra être organisée pour désigner la personne qui succédera à Frédéric Hainard. /fap-msa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.