Passerport biométrique comparé à un scénario à la Orwell

Le projet de passeport biométrique risque de déboucher sur le fichage forcé de 6,7 millions de Suisses. Evoquant un scénario à la Orwell, la gauche a présenté ses arguments en faveur d'un "non" lors de la votation du 17 mai.Le comité réunissant le PS, les Verts et le PCS ne veut rien entendre d'un stockage des empreintes digitales, que contiendra la puce du nouveau passeport, dans un fichier central. "C'est la généralisation d'un traitement jusqu'ici réservé aux criminels". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.