Mutilation génitale: une peine de deux ans avec sursis est requise

Le Ministère public zurichois a requis deux ans de prison avec sursis, lors du premier procès en Suisse pour une affaire de mutilation génitale féminine commises sur sol helvétique. Les parents de la jeune fille ont évolué, a fait valoir le procureur.Venus de Somalie en Suisse dans les années 90, les parents ont reconnu avoir fait exciser leur fille à l'âge de deux ans en 1996 à leur domicile dans l'Oberland zurichois. Ils ne savaient pas que cette mutilation tombait sous le coup de la loi dans leur pays d'accueil, leur a concédé le procureur. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.