La justice de Genève confrontée à un "acte diabolique"

Le procès des deux assassins présumés d'une jeune femme enceinte en novembre 2007 s'est poursuivi mardi devant le Tribunal criminel de Genève. Une dizaine de témoins ont été appelés à la barre pour permettre de cerner les motivations des accusés.Une amie de la femme de 30 ans a expliqué qu'elle était obsédée par l'adultère de son compagnon, aujourd'hui âgé de 28 ans, et le fait que l'amante, 20 ans, soit enceinte. Elle rêvait d'aller en Amérique latine pour ne pas croiser un jour leur enfant et pour "écrire des scénarios de telenovas, en particulier sur sa vie." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.