Les gardiens en service lors du drame refusent de porter le chapeau

Les gardiens présents à la prison de Bochuz lors du décès d'un détenu le 11 mars dernier refusent d'être cloués au pilori. Dans un message à la presse, ils estiment avoir "rempli leurs obligations dans le respect des ordres et directives".Les agents de détention sont "extrêmement affectés actuellement dans leur santé tant morale que physique", souligne le texte diffusé par la faîtière syndicale FSF. Les gardiens sont convaincus d'avoir fait leur travail dans les règles, ils "attendent avec confiance les résultats des enquêtes en cours". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.