Maladies génétiques: rendre possible le diagnostic préimplantatoire

Les couples risquant de transmettre une maladie grave à leur enfant devraient pouvoir recourir au diagnostic préimplantatoire (DPI) en Suisse. Le Conseil fédéral est prêt à lever l'interdiction de cette technique. Le peuple aura le dernier mot, une modification de la constitution étant nécessaire.Après un premier projet controversé, en raison d'une réglementation trop stricte, le gouvernement a décidé mercredi de se montrer un peu plus libéral. Il propose de faciliter le diagnostic préimplantatoire, une technique permettant d'analyser un embryon conçu in vitro avant son implantation dans l'utérus pour y dépister d'éventuelles anomalies. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.