Le Valais veut diviser par trois les rejets de polluants chimiques

Le Valais déclare la guerre à la pollution des eaux par des substances chimiques. D'ici 2010 les rejets de pesticides et de médicaments doivent être divisés par trois. Les industries chimiques du canton soutiennent ces nouvelles règles.Selon des analyses de 2004, les pesticides et résidus de médicaments retrouvés en concentrations les plus élevées dans les eaux du Léman provenaient des industries chimiques valaisannes. Les nouvelles exigences valaisannes sont plus strictes, voire plus complètes, que les normes fédérales, a communiqué le canton. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.