UBS: un accord pour éviter le procès

L’UBS devrait éviter son procès aux Etats-Unis. Les parties se sont entendues dans les grandes lignes vendredi après-midi pour conclure un accord extrajudiciaire. Des détails doivent encore être réglés. Une nouvelle conférence téléphonique menée par le juge Alan Gold interviendra dans une semaine.
 
Le procès civil devait s'ouvrir lundi devant un tribunal fédéral de Miami. Il se trouve une nouvelle fois reporté. Désormais, l’audience ne pourrait débuter que si les parties au conflit ne réussissait pas à finaliser l'accord à l'amiable.
 
 
Une histoire d’évasion fiscale
 
L’affaire est un véritable imbroglio juridico-fiscal. UBS se trouve empêtrée dans une histoire d'évasion fiscale aux Etats-Unis.
Cette issue favorable était espérée, mais de loin pas acquise après une première conférence téléphonique mercredi. Cette fois, la grande banque paraît bien partie pour échapper au procès civil.
 
 
Micheline Calmy-Rey satisfaite
 
La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey s'est dite vendredi «très contente» que la banque UBS et les autorités américaines aient trouvé un accord. Elle rencontrait ensuite à Washington son homologue américaine Hillary Clinton. La secrétaire d'Etat a elle aussi exprimé sa satisfaction. Elle a indiqué que les deux gouvernements avaient travaillé dur pour obtenir un accord sur le différend fiscal.
 
 
La bourse réagit
 
A la Bourse suisse, l'action UBS a évidemment réagi en vive hausse à l’annonce de cette percée qui laisse espérer un dénouement favorable. Elle grimpait de 5% dans un marché en très légère progression. /fq
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.