Betancourt: Bogota réagit aux accusations de mise en scène

Des médias ont émis des doutes sur la véracité du récit par les autorités colombiennes de la libération par l'armée de quinze otages dont Ingrid Betancourt. Mais Bogota a maintenu sa version et a démenti, comme Washington, le versement d'une rançon à la guérilla.La Radio suisse romande (RSR) a affirmé jeudi que des membres des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) avaient touché quelque 20 millions de dollars pour libérer les otages. "Les quinze otages ont en réalité été achetés au prix fort, après quoi toute l'opération a été mise en scène", a déclaré la radio publique, citant "une source proche des événements". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.