Chiens dangereux: le National sacrifie les interdictions

Le Conseil national a accepté tacitement la proposition de la conférence de conciliation sur les chiens dangereux. Il sacrifie ainsi la compétence de légiférer des cantons, qui ne devraient plus pouvoir interdire certaines races de molosses.Onze cantons ont déjà établi des listes de races potentiellement dangereuses. Certains, comme Genève et le Valais, ont décrété des interdictions. D'autres, comme Vaud ou Fribourg, ont introduit l'obligation d'un permis pour détenir un molosse. Jusque-là, la Chambre du peuple a toujours souhaité laisser les cantons prendre des mesures plus strictes que celles prévues au niveau national. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.