Témoignage accablant dans l'affaire du crash de Bassersdorf

"Les pilotes de Crossair étaient mal organisés et les conditions de sécurité de la compagnie étaient insuffisantes". Un ex-pilote de Swissair, responsable du concept de sécurité du Bureau d'enquête sur les accidents d'aviation (BEAA), l'a dit à Bellinzone.Après le témoignage plutôt neutre d'André Auer, ex-directeur de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), celui de Max Wipf, ex-pilote de Swissair et chargé du concept de sécurité du Bureau d'enquête sur les accidents d'aviation (BEAA) a été accablant pour les accusés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.