Réactions contrastés autour du Franc fort

Le Franc fort divise. La monnaie helvétique a atteint un nouveau record mercredi matin. Ainsi, l’Euro s’échangeait à 1,079 franc et le Dollar à 0,7605 franc. Dans le milieu patronal, on s’insurge contre la mauvaise gestiondes Etats. Contacté par notre rédaction, le secrétaire du Centre patronal, Patrick Eperon, estime que la crise actuelle «ne représente pas la chute de la maison capitaliste, mais des Etats qui vivent totalement au-dessus de leurs moyens». Pour empêcher qu’une telle situation ne touche la Suisse, Patrick Eperon souhaite «qu’on évite le modèle français» et que la Gauche commence par retirer son initiative populaire «pour six semaines de vacances» et qu’elle cesse la récolte des signatures en faveur d’un salaire minimum.
 
Irritation des milieux syndicaux
 
A UNIA, le secrétaire régional Pierluigi Fedele ne se dit pas surpris par une telle analyse. «C’est le discours traditionnel du monde patronal qui refuse de faire face au vrai problème, soit les fluctuation boursières et le fait que les Etats ont vidé leurs caisses pour sauver les baques par milliards de dollars.» a-t-il déclaré. Pierluigi Fedele estime par ailleurs que ce ne sont pas aux travailleurs, ni aux petits patrons, de souffrir à nouveau des conséquences des risques pris par les traders et leur amis du patronat». /vzu
Partager
Link
Météo