Une commission pour sauver l’élevage ovin et caprin

L’élevage ovin et caprin n’est pas assez rentable. C’est l’opinion des organisations d’élevage qui ont demandé au gouvernement jurassien de réagir. Celui-ci a donc créé une commission, essentiellement composée d’éleveurs de chèvres et moutons, qui sera chargée d’analyser la rentabilité et de proposer des solutions.

Pour le président de cette commission, Raymond Cerf, le Jura est composé de petits élevages et les terres escarpées ne sont pas idéales. Il est donc impossible pour les agriculteurs de concurrencer le prix mondial. Mais on ne peut pas laisser certaines races disparaître du Jura, comme celle du mouton brun-noir, originaire de la région.

La commission doit maintenant se réunir. Mais certaines pistes existent déjà dans l’esprit de Raymond Cerf. Il serait notamment possible de réduire les transports en créant un abattoir dans la région ou en redynamisant ceux déjà présent. L’idée de créer un label pour mettre en valeur les races locales pourrait aussi faire son chemin. /cad

Partager
Link
Météo