«Swissmetal pourrait valoir plus mort que vivant»

Cette hypothèse est émise par le sous-directeur de banque la Bonhôte à Neuchâtel. Selon lui, les marchés financiers voient venir le démantèlement prochain du groupe Swissmetal.
 
Ce mercredi, la nouvelle équipe dirigeante du groupe soleurois, emmenée par Martin Hellweg, rencontre les banques créancières pour trouver les fonds nécessaires à la poursuite de ses activités. Le groupe métallurgique, actuellement en manque de liquidités, est en danger, et avec lui sa filiale de Reconvilier qui compte plus de cent emplois.
 
Julien Stähli, sous-directeur de la banque Bonhôte à Neuchâtel, souligne que  Swissmetal fait face à de grosses difficultés, car selon lui, les créanciers ne se laisseront pas convaincre si facilement. La Banque Bonhôte ne détient par ailleurs aucun titre de Swissmetal. /tsc
Partager
Link
Météo