Le gouvernement bernois livre ses critiques envers l’étude Jeanrenaud

Le professeur de l’Université de Neuchâtel, Claude Jeanrenaud, mandaté par l’Assemblée interjurassienne avait rendu sa copie en septembre 2008. Son étude portait sur une estimation du budget d’un nouveau canton à 6 communes formé du Jura bernois et du Jura. Le document arrivait à la conclusion qu’une nouvelle entité serait financièrement profitable aux deux régions. Le gouvernement bernois a formulé récemment sa contre-expertise, qu’elle a envoyée au Conseil du Jura bernois. Le Journal du Jura révèle ce matin la teneur du rapport du Conseil-exécutif.
 
Contre-expertise sur un seul point
 
5 pages en tout et pour tout, selon nos informations. Les objections du gouvernement bernois ont été communiquées fin janvier au Conseil du Jura bernois. Le Conseil-exécutif formule sa contre-expertise à l’étude Jeanrenaud uniquement sur la piste à 6 communes. Et le principal reproche adressé au travail du professeur neuchâtelois, selon le JDJ, le manque de consistance des bases de calcul de l’étude. Le texte du gouvernement bernois, intitulée «Analyse du point de vue du canton de Berne», relève plusieurs manques dans l’étude Jeanrenaud: pas de comparaison avec le canton de Neuchâtel, pas de prise en compte des aides bernoises à l’investissement versées au Jura bernois, pas trace non plus des financements spéciaux octroyés à des entreprises, des expositions ou la chambre d’économie publique… les coûts de fonctionnement du CIP à Tramelan n’ont pas non plus été pris en compte, selon le Gouvernement bernois.
 
Ce n'est pas tout
 
Autre grief, le fait que l’étude Jeanrenaud base les résultats financiers positifs de l’entité à 6 communes uniquement sur la manne de la péréquation financière et de la répartition des charges. Le canton de Berne doit prochainement livrer un autre rapport : une étude des relations entre Bienne et le Jura bernois. /tsc
Partager
Link
Météo