Frédéric Hainard et son amie contre-attaquent

Frédéric Hainard et son amie, qui ont été une fois de plus la cible du quotidien Le Matin jeudi, ont décidé de déposer une plainte pénale.

Ce sont deux communiqués séparés qui annoncent les intentions du conseiller d’Etat neuchâtelois et de l’inspectrice employée au Service de surveillance et des relations au travail.

Frédéric Hainard motive sa plainte par le caractère calomnieux de l’article. Son mandataire précise par ailleurs que le secret de l'instruction pénale dirigée contre son amie ayant été violé, il sera requis du Ministère public qu'une enquête pénale soit diligentée à ce titre.

L’inspectrice, de son côté, rejette les accusations de falsification d’un dossier. Elle relève que sa suspension, à titre provisoire et suspensif, selon le Château, n’est pas due à des erreurs professionnelles comme le sous-entend l’article incriminé.

Le conseiller d’Etat et son amie évoquent tous deux les travaux de la Commission d’enquête parlementaire pour justifier leur mutisme dans cette affaire. /fpa

Partager
Link
Météo