L'agent de police de Courgenay renvoyé devant la Justice

Du rififi à Courgenay. L’agent de la police locale est dans le collimateur de la justice jurassienne. Le ministère public a été saisi d’une plainte pour plusieurs infractions. Il sera renvoyé devant la justice pour diffamation, éventuellement calomnie et injures, violation de domicile, usage abusif d’un portable, éventuellement dommage à la propriété.

Une rupture amoureuse est à l’origine de l’affaire. Le garde-police n’a pas digéré que son ex-amie l’ait quitté, il y a quelques semaines. Il s’est introduit illégalement au domicile de ses parents, s’est emparé du natel de la mère de son ex-amie et l’a utilisé pour envoyer des sms. Le policier aurait aussi tenu des propos diffamants.

L’enquête de police a été rapidement bouclée après la plainte déposée par son ex-amie. Selon la Justice, les faits sont clairement établis; il n’est pas nécessaire d’ouvrir une instruction. L’agent de police devra répondre de ses infractions devant le juge pénal. Le procureur a signé l’ordonnance de renvoi le 8 mai.

Au courant des faits, la Commune de Courgenay n’a rien communiqué à ce sujet. Le policier est toujours en fonction, même si – d’après nos informations – il n’était pas au travail hier à l’occasion de la Première Communion, comme c’est le cas habituellement. De quoi nourrir les débats lundi soir à l’occasion de l’assemblée communale. /rc

Partager
Link
Météo