Peter Kneubühl ne regrette rien

Peter KneubühlPeter Kneubühl attend des excuses et un dédommagement de l'Etat. «Des centaines de policiers lourdement armés ont essayé de m'abattre», écrit «le forcené de Bienne» dans une interview accordée au «Matin». «Je ne regrette rien de ce que j'ai fait. Bien au contraire», confie l’homme de 68 ans. Peter Kneubühl précise par ailleurs qu'il n'a pas présenté ses excuses au policier qu'il a blessé. A ses yeux, la police symbolise «une vie dans la peur et dans l'effroi, sans liberté et sans sécurité!». Il explique également qu’il a eu peur de mourir de faim durant sa cavale. /fco

Partager
Link
Météo