La faiblesse de l'euro ne se répercute pas sur le tourisme

L’affaiblissement de l’euro n’a pas de grandes répercussions pour le tourisme dans la région. Un petit tour des agences de voyages de la région confirme certaines tendances: oui, les vacances bon marché – comme Majorque, la Turquie et la Tunisie – font toujours un tabac.
 
La demande pour des pays européens comme la Grèce ou le Portugal n’a toutefois pas augmenté.
A l’inverse, un éventuel recul du nombre vacanciers européens n’affecterait pas le tourisme régional. Une proportion comprise entre 80 et à 90 % de la clientèle en visite dans le Jura bernois et le Jura est Suisse.
 
Selon certains restaurateurs de la région, les Suisses auraient néanmoins davantage privilégié l’étranger cette année. /fra
Partager
Link
Météo