La Suisse et l'Autriche ensemble contre les migrants irréguliers

La Suisse et l'Autriche se sont mis d'accord pour renforcer leur coopération contre l'immigration ...
La Suisse et l'Autriche ensemble contre les migrants irréguliers

La Suisse et l'Autriche ensemble contre les migrants irréguliers

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

La Suisse et l'Autriche se sont mis d'accord pour renforcer leur coopération contre l'immigration irrégulière. Les deux pays réagissent ainsi à la 'forte hausse' des entrées illégales constatée ces derniers mois via la route des Balkans.

Le plan d'action pour une meilleure coopération entre les deux pays a été décidé mercredi lors d'une rencontre à Zurich entre la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter et le ministre autrichien de l'Intérieur Gerhard Karner, annonce le Département fédéral de justice et police (DFJP). Outre une collaboration bilatérale plus étroite, il prévoit des initiatives politiques communes au plan européen, ainsi que des mesures pour la police des frontières.

Le coeur de ce plan d'action repose sur des initiatives communes en matière de politique migratoire au niveau européen, précise le DFJP.

L'Autriche et la Suisse, de concert avec l'Allemagne, la Croatie et la Slovénie, entendent intervenir auprès de la Commission européenne pour que les Etats des Balkans occidentaux adaptent leur politique en matière de visas. L'objectif est d'empêcher qu'une 'pratique libérale' dans la délivrance des visas alimente la migration irrégulière sur la route des Balkans.

Lutte contre les passeurs

L'Autriche et la Suisse s'engagent par ailleurs pour une refonte du système européen de l'asile et des migrations et pour une réforme rapide du code frontières de Schengen afin notamment d'endiguer les migrations secondaires. Le plan d'action prévoit également un engagement commun pour des procédures de retour effectives.

Parmi les mesures de police des frontières adoptées figure un renforcement des recherches et des interventions transfrontalières pour lutter contre les passeurs et le trafic de migrants.

Des patrouilles communes seront déployées dans le trafic ferroviaire transfrontalier. Côté suisse, ces mesures seront du ressort des autorités cantonales et de l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF). La désignation d'officiers de liaison doit permettre de renforcer la communication.

La mise en œuvre du plan d'action sera évaluée à la fin de l'année par la Suisse et l'Autriche. Le cas échéant, d'autres mesures seront proposées.

/ATS
 

Actualités suivantes