Bientôt cinq villas et un immeuble à Crémines

L’Assemblée communale a dit oui jeudi soir à un crédit de quelque 163’000 francs pour permettre ...
Bientôt cinq villas et un immeuble à Crémines

L’assemblée communale a dit oui jeudi soir à un crédit de quelque 163’000 francs pour permettre la réalisation d'un projet immobilier. Un vote de justesse et à bulletins secrets

Cette parcelle sera équipée prochainement par la commune de Crémines en vue de la construction de cinq villas et d'un immeuble locatif. Cette parcelle sera équipée prochainement par la commune de Crémines en vue de la construction de cinq villas et d'un immeuble locatif.

Il s’en est fallu de cinq voix : l’assemblée communale de Crémines a voté jeudi soir un crédit de 162'800 francs par 24 oui contre 19 non. L’investissement doit servir à équiper une parcelle de terrain située devant le centre de bien-être Aquavirat. L'entreprise Home des Aliziers SA prévoit d’y construire cinq villas et un immeuble. Les travaux devraient débuter au printemps prochain.

Preuve que le dossier est sensible, Olivier Gobat, un citoyen de la commune et opposant au projet a obtenu que le vote se déroule à bulletins secrets. Celui qui est aussi président de bourgeoisie souhaitait ainsi rassurer tous ceux qui craignaient d’être intimidés en refusant le crédit.


Habiter à Zoug et investir à Crémines

Sur le fond, les opposants justifiaient leur refus par un argument technique et financier : l’aménagement d’une nouvelle route d’accès aux futures villas leur semblait inutile et trop coûteux, étant donné la présence d’une route déjà existante au sud de la parcelle. De plus, Olivier Gobat et ses soutiens refusaient d’approuver le projet d’un promoteur, « exilé plus ou moins fictivement dans un paradis fiscal », qui réalise son chiffre d’affaires grâce à l’argent public. Allusion faite au domicile du directeur du Home des Aliziers, Jacques Hippenmeyer, officiellement basé à Zoug.

Présent lors de l’assemblée, son fils Julien Hippenmeyer, directeur adjoint du home, estime que cette attaque est injustifiée. Peu importe la domiciliation de son père, le Home des Aliziers est une entreprise qui contribue à développer Crémines depuis 25 ans, et qui paie ses impôts dans la commune. De plus, la société génère 65 emplois différents et a le mérite de mettre à disposition des terrains à bâtir.

Des arguments qui l’ont emporté jeudi soir. D’ailleurs le conseiller communal René Schrameck confirme que sa commune ne dispose pas de terrains pour de futurs acquéreurs. Le projet des Aliziers est donc « une chance à saisir car les cinq villas seront vendues à cinq propriétaires. De quoi assurer un apport d’impôts intéressant ». /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus