La commune du Clos-du-Doubs se fera sans Soubey

La commune des rives du Doubs a vécu une soirée particulièrement animée hier soir. Mais au final, le vote est clair : les citoyens rejettent la fusion par 44 non, contre 26 oui. Et trois voix non validées, dans un vote à bulletin secret. Les septante-trois ayants-droits présents - sur les 112 que compte la commune – ont opté pour le bulletin secret. Dès les premières minutes, la tension monte à la Maison des Oeuvres. «Pourquoi le Chef du service des communes n’est pas là ? Les coups de fusil lui ont fait peur ?», ironise un citoyen. Il fait référence à l’absence de Jean-Louis Sangsue. Mais celui-ci est excusé rassure Albert Piquerez, président du Comité de fusion.

Des débats passionnés
Puis commencent les débats. Vifs, passionnés et parfois proches du règlement de comptes. La grande objection à la fusion apparaît très vite : «Les Soubey sont des Franc-Montagnards de cœur, pas des Ajoulots», lance un citoyen. Or si Soubey fusionne, elle rejoint l’Ajoie. A cet argument, les partisans de l’alliance rétorquent qu’il s’agit plutôt de former un Clos-du-Doubs uni. Et qu’en pratique, ces communes collaborent déjà dans de nombreux domaines, comme les SIS par exemple.

Autre sujet qui fâche : le budget. Des citoyens ne veulent pas s’engager sans avoir plus de détails. Albert Piquerez se veut rassurant. Le budget prévisionnel annonce une réduction du déficit cumulé à 60'000 francs. Alors qu’en additionnant les chiffres actuels, on obtient un trou de 168'000 francs.

Au final, le secrétaire fait une proposition. Il demande une motion d’ordre qui permettrait de repousser la décision de quelques années. Ce qui laisserait à Soubey la possibilité de rejoindre le train en marche. La motion est unanimement rejetée.

Au terme de l’assemblée, Albert Piquerez ne cache pas sa déception même s’il s’attendait un peu à ce scénario. Mais il se réjouit malgré tout d’assister à la naissance de la commune du Clos-du-Doubs, le 1er janvier 2009. /dw

18.04.2008 - 00:52
Actualisé le 18.04.2008 - 00:52

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus