Tous les signaux sont au vert pour le Tour de France à Porrentruy

«Il n’y a aucune raison pour que le Tour de France ne vienne pas à Porrentruy». Ces paroles de Laurent Bezault, responsable du cyclisme à l’A.S.O. – l’association qui organise la Grande Boucle notamment – ont été prononcées vendredi matin lors d’une conférence de presse dans le chef-lieu ajoulot.

 
Le Tour de l’Avenir comme test cette année
 
L’Association Tour du Jura a officiellement annoncé que le 48e Tour de l’Avenir fera halte à Porrentruy, avec une arrivée le 7 septembre (étape Bruyère-Porrentruy, 180 kilomètres environ) et un départ le lendemain. Cette épreuve, dite course des «étoiles de demain», réunira 120 coureurs de 20 sélections nationales, âgés de 19 à 22 ans. L’arrivée dans la cité des Princes-Evêques sera jugée vers 16h30 devant l’Hôtel de Ville. L’organisation du Tour de l’Avenir – moins lourde que celle du Tour de Romandie par exemple – aura la valeur de test pour l’Association Tour du Jura. Le but final, on le sait, est d’accueillir une arrivée du Tour de France.

 
«On vient !»
 
Des contacts avec les responsables de la Grande Boucle ont été engagés en 2006 déjà. La venue du Tour de l’Avenir à Porrentruy est donc un signal très fort et fera office de répétition générale avant le Tour de France. «Nous avons plus de 200 candidatures par an. Je ne peux pas donner de délai aujourd’hui, mais le Tour de France sera dans le Jura dans un proche avenir», a expliqué Laurent Bezault. Du coup, Porrentruy pourrait bien décrocher la timbale dès 2012 déjà ! «Dès qu’on ressent une réelle volonté chez un candidat, on vient ! Et on sent l’Association Tour du Jura très motivée. Il y a de quoi faire un beau parcours ici, sur un relief vallonné et accidenté. Nous voulons avoir de belles bagarres dans cette région», a ajouté Laurent Bezault.

 
Très belles retombées
 
La venue du Tour de l’Avenir à Porrentruy cette année annonce donc celle du Tour de France, et du coup, de belles retombées pour le Jura. «Le Tour de l’Avenir, c’est entre 400 et 450 nuitées. Le Tour de France, ce sera 4'500 nuitées dans le Jura et les régions voisines, plus l’engouement médiatique et populaire autour de l’événement», a expliqué Pierre-Alain Berret, responsable de la communication. L’objectif d’organiser une étape du Tour de France à Porrentruy est avant tout de faire la promotion de la région et de mettre en évidence l’arrivée du TGV, afin d’accroître la notoriété du Jura. /rch
 
 
Sur la photo, de gauche à droite. Jean-Marie Mure (promotion TGV), Gérard Guenat (maire de Porrentruy), Dominique Bonnemain (responsable sécurité de l’Association Tour du Jura), Jean-Claude Salomon (président de l’Association Tour du Jura), Laurent Bezault (responsable du cyclisme à l’A.S.O.), Christophe Moreau (ancien cycliste professionnel) et Pierre-Alain Berret (responsable communication de l’Association Tour du Jura)


Actualités suivantes

Articles les plus lus