« Bonjour M’sieur l’maire » - Jean-Paul Lachat

La rénovation de la vieille ville de Saint-Ursanne occupe une place conséquente au Conseil communal de Clos du Doubs. Mais le maire a d’autres envies, pour que l’ensemble des citoyens sentent le soutien des autorités

Jean-Paul Lachat Jean-Paul Lachat a choisi de poser devant la fontaine située près du restaurant de l’Ours à Saint-Ursanne. Elle date de 1670 et servait à alimenter la ville en eau potable.

Un détour par le Clos-du-Doubs avant les vacances ! La commune regroupe toute la région géographique à l’exception de Soubey, qui a préféré rester dans les Franches-Montagnes au moment de la fusion il y a dix ans. Le maire Jean-Paul Lachat a expliqué le travail, parfois d’équilibriste, qu’il faut accomplir pour fédérer la population de Clos du Doubs.

Présentation et photo

Jean-Paul Lachat a été élu à la mairie l’automne passé. Il a vécu toute sa vie dans le Clos-du-Doubs, à l’exception de son temps d’études. Né dans une ferme, il a conservé cet intérêt pour le monde agricole au point d’être aujourd’hui le chef du Service de l’économie rurale du canton du Jura. Il décrit sa photo et explique son choix.

Sur le haut de la pile

Rénover Saint-Ursanne. C’est LE chantier de la législature. La vieille ville est en travaux depuis plus d’un an et pour encore un bout de temps. La moderniser tout en lui permettant de conserver son cachet médiéval est une équation pas simple à résoudre. Cela nécessite, temps, réflexion et argent. La circulation en ville et le soutien aux commerces s'avèrent être un casse-tête.

Réaction à l'actualité

Jean-Paul Lachat a choisi de réagir à la sensible question des migrants et au rôle que l’Europe peut ou devrait jouer.

« Être maire, c’est… »

« Le Clos du Doubs, c’est davantage une région qu’une commune ». Jean-Paul Lachat a exprimé sa volonté de fédérer toute la population de son coin de terre, et de rester attractif pour conserver les jeunes.


Actualisé le