Quand deux autonomistes s'expriment avec le coeur !

Vote communaliste

C’est donc un double NON qui est sorti des urnes dimanche, pour conclure le volet institutionnel de la Question jurassienne. Les citoyens de Belprahon et Sorvilier ont préféré rester dans le canton de Berne. La Matinale a tenté de comprendre ce qu’il s’est passé, et quel sera l’avenir réservé à ces deux villages. Pour cela, elle accueillait en direct et en studio deux autonomistes. Dominique Crelier, porte-parole du comité de campagne « Belprahon dit OUI », et Jean-Marie Koller, membre du Conseil municipal de Sorvilier et observateur du village au Parlement jurassien. Ils se sont livrés à cœur ouvert, avec les tripes, mélangeant les sentiments déception et colère. Les larmes ont conclu l’entretien. /clo

Quel sentiment en ce lendemain de défaite ?

Les autonomistes feront-ils recours à Belprahon ?

Quel avenir politique pour les deux villages ?

Sorvilier restera-t-il observateur du Parlement jurassien ?

Et dans 50 ans ?


Actualisé le