100% sans animaux

le mafé, un plat sénégalais le mafé, un plat sénégalais

Le végétalisme

Se passer entièrement de produits d'origine animale : c'est le principe du végétalisme. Ses adeptes évitent la viande, le poisson, les oeufs et les produits laitiers mais aussi le cuir ou les cosmétiques ayant été testés sur des animaux. Rencontre avec Laurence, chiropraticienne à Bienne et Jonas, étudiant à Saint-Imier.

Shopping à Bienne avec Laurence

Dîner chez Jonas

Après nos rencontres avec Noé le crudivore, Manuel qui mange façon paléolithique, Laurence et Jonas les végétaliens, nous vous proposons le regard de l'ethnologue.

Laurence Ossipow est docteur en anthroplogie et professeur à la HES-SO. Depuis plus de 20 ans, elle s'intéresse à l'alimentation, avec des recherches sur le végétarisme et le végétalisme. Elle commence par réagir aux reportages diffusés cette semaine:

Quand on parle de régimes alternatifs, on parle souvent d'adeptes du végétalisme ou du crudivorisme. Adepte, un mot qui a une connotation religieuse voire sectaire. Alors, y a-t-il quelque chose de sectaire dans ces régimes? La réponse de Laurence Ossipow:

Si vous désirez poursuivre la réflexion, Laurence Ossipow est l'auteur de différents ouvrages:

-La cuisine du corps et de l'âme : approche ethnologique du végétarisme, du végétalisme, du crudivorisme et de la macrobiotique en Suisse

-Aliments morts, aliments vivants dans la revue Autrement

-Une histoire du végétarisme dans l'Encyclopédie Universalis
 


Actualisé le

 

Anciens commentaires

Céline

11.10.2013 09:36

Le fait de refuser de se nourrir de viande ne veut pas dire protéger les animaux. Au contraire, le jour où plus personne ne consommera de produits issus des animaux, ces derniers vont être de moins en moins nombreux sur notre terre. N'est-ce pas plus responsable et réfléchi de faire un choix de consommation de produits locaux issus d'une agriculture respectueuse des animaux afin de favoriser un élevage régional qui offre une vie digne au bétail?