Cancer en questions

ruban rose autour de la planète

En octobre, les rubans roses sont de sortie, les rubans roses qui symbolisent la lutte contre le cancer du sein. Quelques chiffres pour rappeler l’ampleur de cette maladie : chaque année en Suisse, environ 5500 femmes et une quarantaine d’hommes développent un cancer du sein.
C'est le cancer le plus fréquent chez les femmes, il représente un tiers de tous les cancers diagnostiqués chez les femmes.
D’où l’importance de continuer à parler de cette maladie, de continuer à informer. Et Format A3, reçoit deux invitées, Christiane Kaufmann, directrice de la ligue neuchâteloise contre le cancer, et Ingrid Bidlingmeyer,  médecin répondant pour le canton de Neuchâtel au centre de dépistage du cancer du sein BEJUNE.

Cette année, la campagne d’octobre met l’accent sur l’activité physique. Mais il y a aussi une maquette de sein géant qui sera exposée dans différents endroits…parce que connaître son corps, c’est indispensable pour remarquer rapidement des modifications ? Christiane Kaufmann:

La doctoresse Ingrid Bidlingmeyer revient sur l'autopalpation. Parce que pour pouvoir détecter une tumeur par palpation, il faut qu'elle ait déjà une certaine taille:


Actualisé le

 

Anciens commentaires

Grifouille, France

01.10.2013 15:29

Ayant eu une grand-mère et une tante,toutes deux décédées du cancer du sein,mon potentiel risque est plus élevé que la moyenne.Il est donc tout naturel pour moi de me faire suivre,avec notamment des mammographies régulières.C'est pour moi une prévention qui ne pose aucun problême.Ma grand-mère à subit une,abblation du sein en 1981,trop tardivement hélas,le mal avait déjà fait son travail ailleurs.A l'époque j'avais 7 ans,et cette opération m'était apparue comme une mutilation.Aujourd'hui,je suppose que grâce aux progrès de la chirurgie et surtout à la reconstruction,ce serait différent.
Bises à vous trois.