Raconter l'innommable et la survie

Rencontreavec une femme qui a vécu l’un des pans les plus dures de l’histoire du 20ème siècle. Noëlla Rouget, résistante française est arrêtée en 1943 par la Gestapo. Elle sera emprisonnée puis envoyée dans le camp de Ravensbrück où elle reste jusqu’en avril 1945.

Noëlla Rouget Noëlla Rouget

Noëlla Rouget est âgée de 95 ans et témoigne encore aujourd’hui auprès des jeunes entre autres… Le souvenir encore intact, Noëlla Rouget raconte ses années de résistance, de camps et sa reconstruction. Après la guerre, elle ne pèse que 32 kilos, et sera atteinte de la tuberculose. Mais elle se mariera et aura deux enfants… fait important pour cette femme et tant d’autres qui avaient le souci d’être stérilisées durant leur passage dans un camp.  Aujourd’hui, témoigner est un acte de résistance, c’est surtout une volonté de rappeler cette phrase : Plus jamais ça !

Les souvenirs d'une résistante

Une femme qui ne s'arrête jamais d'écrire !

Noëlla Rouget Noëlla Rouget

Noëlla Rouget raconte ce qu’elle a vécu dans les camps de Ravensbrück, sous le régime SS, son amitié avec Geneviève De Gaulle Anthonioz la nièce du Général Charles de Gaulle, les deux fois où elle échape à la mort, et les années en Suisse où elle fut soignée avant de se marier. Il y a une trentaine d’années qu’elle décide de raconter ce qu’elle a vécu, et de sa vie à Ravensbrück.

Vivre avec espoir !

Texte de Noëlla Rouget en 1945 Texte de Noëlla Rouget pour évoquer "La Gummfluh" vers Château-d'Oex où elle est accueillie en 1945


Actualisé le

 

Anciens commentaires

Eric Monnier & Brigitte Exchaquet-Monnier, Beaumont, Haute-Savoie

26.05.2015 12:22

Merci pour ce bel interview, le témoignage de Noëlla est comme toujours bouleversant. Nous nous permettons de signaler qu'on peut retrouver son histoire (Résistance, déportation et après-déportation), et celle de plusieurs autres anciennes déportées, dans le livre "Retour à la vie : l'accueil en Suisse romande d'anciennes déportées françaises de la Résistance, 1945-1947" que nous avons publié aux éd. Alphil, fin 2013 ::http://www.alphil.com/index.php/catalogue/retour-a-la-vie.html. Dans ce livre nous montrons aussi comment ces rescapées de l'enfer ont été perçues, à l'époque, par la population et la presse d'un pays épargné par la guerre.