Révision de la loi sur la radio-télévision

Studio radio

Parmi les sujets soumis au vote le 14 juin prochain, il y en a un qui est particulièrement crucial pour l'avenir des radios et télévisions en Suisse. Format A3 se penche sur la révision de la loi sur la radio-télévision, la LRTV.

Et pour faire le point sur la redevance, sur la modification de cette loi, pour savoir ce qui va changer si la révision est acceptée, nous avons avec nous deux invités: Philippe Zahno, le président de l’association des radios régionales romandes et Gilles Marchand,  le directeur de la RTS:

Philippe Zahno, formateur pour les femmes actives en politique Philippe Zahno

Gilles Marchand Gilles Marchand

La révision de la LRTV a été acceptée par le Parlement. Mais l'USAM, l'Union Suisse des Arts et Métiers, la combat par référendum. Que va changer cette révision pour les entreprises suisses? Philippe Zahno nous donne quelques exemples:


Actualisé le

 

Anciens commentaires

jean, delémont

25.05.2015 11:09

Félicitations rfj! Inviter deux personnes à qui militent pour le oui, c'est eu peu léger. Il est pratique de maîtriser l'intox et d'en faire de l'info!
Personnellement, je suis pour un redevance égale pour tous, mais la solution choisie me paraît pas la meilleure. Soit, on demande aux personnes physiques et morales de payer, mais que les entreprises payent sur le chiffre d'affaire n'est pas juste. Un coiffeur qui fait un chiffre d'affaire de fr. 100'000.- par an ne payera pas de redevance alors qu'il utilise la diffusion radio presque comme un outil de travail. A contrario un vendeur de mazout qui a un bureau dans son appartement avec un chiffre d'affaire de plus de fr. 500'000 (c'est facile a réaliser avec du mazout et il n'y a peu de marge) paiera 2x soit une fois pour lui privé et un fois pour son entreprise alors qu'il écoutent le même appareil radio. Cette taxe tente à devenir un impôt qui pourrait ensuite être augmenté discrètement et à bien plaire sans que le peuple n’ait son mot à dire si la population vote oui.