« Bonjour M’sieur l’maire » - Michel Brahier

Val Terbi va revoir son PAL, intégrer Corban, protéger ses villages contre les crues. Des projets majeurs évoqués par le maire Michel Brahier sur RFJ

Michel Brahier Michel Brahier a choisi le carrefour symbolique du Pont de Cran entre Vicques et Vermes.

Le mardi matin, RFJ invite les maires du canton (La Matinale, 7h15-7h45). Ils sont 54 à avoir démarré la législature en janvier. En ce 8 mai, cap à l’est du Jura. Le premier et unique maire de l’histoire de la commune fusionnée de Val Terbi était notre invité. Michel Brahier vient aussi de prendre la présidence de l’Association jurassienne des communes.

Présentation et photo

Le maire de Val Terbi est un enfant du Prédame qui a fait carrière dans la police à Genève. Il n’était donc pas prédestiné à prendre une telle mairie, une fois la retraite arrivée. Michel Brahier évoque son parcours et explique pourquoi il a choisi de se faire photographier au carrefour du Pont de Cran.

Sur le haut de la pile

Corban a rejoint la commune fusionnée au début janvier. L’intégration du village figure donc parmi les objectifs majeurs de ce début de législature. Mais la révision du plan d’aménagement local (PAL), la protection de la Scheulte et le raccordement de la STEP de Montsevelier au SEDE figurent parmi les projets importants.

Réaction à l'actualité

Michel Brahier a choisi de réagir à la mort de la chanteuse Maurane.

« Être maire, c’est… »

Être chef dans la police et maire dans le Val Terbi… est-ce pareil ? Michel Brahier répond. Il évoque aussi son nouveau rôle de président de l’Association jurasssienne des communes (AJC), qu’il souhaite rendre plus attractive et plus importante dans le débat politique jurassien.


Actualisé le