« Bonjour M’sieur l’maire » - Vincent Hennin

Il est le seul député-maire des Franches-Montagnes. Vincent Hennin est en poste à Montfaucon. Invité de La Matinale, il a notamment réagi à la décision prise lundi soir de créer un nouveau cercle scolaire avec trois autres villages

Vincent Hennin Vincent Hennin a choisi d’être pris en photo sur les hauteurs du village de Montfavergier, en symbole de la première fusion de commune de l’histoire récente du canton.

Montfaucon est le seul village des Franches-Montagnes à posséder un député-maire. Vincent Hennin (PCSI) occupe le siège de maire depuis le 1er janvier 2018, deux ans après son entrée en politique et notamment au Parlement jurassien. Village charnière sur la H18 entre Glovelier et Saignelégier, Montfaucon connaît une notoriété grandissante.

Présentation et photo

Vincent Hennin est Ajoulot. Il a « migré » aux Franches-Montagnes après avoir été engagé aux Chemins de Fer du Jura en 1981, compagnie qu’il sert toujours, en tant qu’agent de mouvement. Son parcours politique a démarré à l’automne 2015, en trombe : élu conseiller communal et député le même dimanche. Le député-maire a choisi d’être pris en photo sur les hauteurs de Montfavergier.

Sur le haut de la pile

Actualité chaude sur la table du Conseil communal de Montfaucon. L’assemblée du village a accepté à l'unanimité lundi soir la création d’un nouveau cercle scolaire, qui comprendra aussi les écoles de Saint-Brais, des Enfers et du Bémont. Le maire s’en réjouit. Il évoque aussi l’importance et l’avenir du village REKA.

Réaction à l'actualité

Vincent Hennin a choisi de réagir à une décision du Conseil de ville de Delémont. Le législatif de la capitale souhaite que la Maison de l’Enfance soit ouverte toute l’année, vacances compris.

« Être maire, c’est… »

La particularité de Vincent Hennin, c’est justement d’être député-maire. Une fonction qui permet de mieux comprendre les incompréhensions des citoyens, estime-t-il. Il évoque aussi la vitalité des sociétés de sa commune.


Actualisé le