« Bonjour m’sieur le maire » - Roger Sanglard

Un grand village toujours plus grand. Courtételle s’attèle à son nouveau complexe scolaire et se dépatouille avec son Plan d’aménagement local, bloqué par le Tribunal fédéral. Nous en avons discuté en direct dans La Matinale avec le maire, Roger Sanglard

Roger Sanglard Le maire de Courtételle, Roger Sanglard, a choisi de se faire prendre en photo devant les installations sportives du village.

Que de nouveaux à la commune. Le maire de Courtételle, Roger Sanglard, a été élu l’année passée et vit sa première législature à la tête du village. Tout comme le Conseil communal où deux personnes étaient déjà présentes avant le début de l’année (dont une qui n’avait fait qu’une année). Un manque d’expérience qui ne déteint pourtant pas sur l’énergie des nouveaux conseillers.

Présentation et photo

Un maire connu et connaisseur à la tête de Courtételle. Roger Sanglard est très impliqué dans les sociétés du village et notamment dans les clubs de sports, que ce soit football ou hockey. Sa candidature est née d’une entente commune entre les partis du village. Roger Sanglard connait Courtételle et les gens qui y habitent, il est aussi connu des citoyens, mais plutôt grâce aux sociétés qu’à la politique. C’est aussi sa façon d’être comme maire : peu politisé et plutôt dans la cohésion et l’animation du village.

Sur le haut de la pile

Un complexe scolaire va sortir de terre à Courtételle. C’est le dossier principal de la commune. Deux halles de gymnastique et des salles de classe vont être construites en deux temps dans le village. Un village qui grandit et qui doit aussi faire avec un Plan d’aménagement local bloqué par le Tribunal Fédéral. Roger Sanglard nous expose ces deux dossiers :

Réaction à l’actualité

Roger Sanglard a choisi de réagir à la loi sur l’égalité débattue au parlement fédéral. Il évoque aussi le footballeur croate Luka Modric.

« Être maire c’est… »

Élu l’année dernière avec un conseil communal tout neuf, Roger Sanglard apprend encore tous les jours à être maire. Pour lui, cette nouveauté au sein de l’exécutif communal est plutôt un avantage. /lbe


Actualisé le