Dri Tchie Nos : Dans les souvenirs de Madeleine Donzé...

Des souvenirs qui nous emmènent à Bollement.

En 1940, son grand-père s’y installe avec sa famille.

Madeleine Donzé est née Crétin, elle a grandi là, entre l’étang, la forêt, les animaux et la famille ! Une vie communautaire et proche de la nature qu’elle n’est pas prête d’oublier.

Madeleine Donzé Madeleine Donzé

Notez qu’en plus de fabriquer des caisses en bois, il y avait aussi un four à bois où ils fabriquaient leur pain, une forge pour les chevaux, une pisciculture pour les alvins de l’étang de Bollement et un moulin, qui a été exploité jusqu’en 1943.

D’ailleurs en parlant de Moulin, ça nous rappelle vaguement une certaine « Roue de Bollement », devenue célèbre plus tard.

Grandir à Bollement, c’est mettre la main à la pâte très vite. Chacun y va de son coup de main. Mais pour les enfants, c’est aussi l’endroit rêvé pour s’épanouir, s’amuser et profiter de la nature.

Car il n’y avait pas que la maison, mais aussi la forêt et surtout l’étang de Bollement !

D’ailleurs, est-ce qu’ils s’y baignaient ?


Actualisé le

 

Anciens commentaires

Guenot -Vallat Sophie, Les Chenevières

29.01.2014 09:51

Un grand Bravo à Maddy,un très beau témoignage de sa part,et une belle leçon de vie.