Jeunes adultes plombés par les dettes

Lorsque les parents ne paient pas les factures, l'entrée dans la vie d'adulte peut être très douloureuse

Argent

Tout juste entré dans l’âge adulte et déjà confronté aux dettes. Une réalité qui n’épargne pas notre région. « Oui, la situation existe », a témoigné Caritas Jura. « Nous avons quelques dossiers de ce type. Mais il est difficile de dire si le phénomène est en augmentation ». Ce qui est par contre le cas à Neuchâtel selon Caritas Neuchâtel et le Centre social protestant de Neuchâtel. Souvent, c’est en arrivant à leur maturité que les jeunes découvrent qu’ils ont des arriérés en matière de primes d’assurance maladie. Des primes pas payées par leurs parents pour toutes sortes de motifs : un divorce, la perte d’un travail, une maladie ou même la naissance d’un autre enfant…

La Matinale vous a proposé ce jeudi un témoignage poignant, celui d’une jeune fille aujourd’hui âgée de 27 ans et que l’on appellera Léa (prénom d’emprunt), recueilli par Sonia Bernauer Miaz. En conflit avec sa mère, divorcée, elle quitte le domicile familial à 18 ans lorsqu’elle est en apprentissage ; un apprentissage qu’elle perd quelques temps après, ce qui la force à retourner auprès de sa mère. Le témoignage de Léa, dont la voix a été modifiée.

Léa a finalement décidé d’affronter la situation et de chercher de l’aide.

On le comprend à travers le témoignage, il est difficile pour ces jeunes adultes d’échapper au poids d’une dette dont ils ne portent pas la responsabilité. Confirmation avec Isabelle Baume, assistante sociale au Centre social protestant de Neuchâtel.


Actualisé le