L'ADN pour faire baisser la criminalité

La proposition n'enchante guère l'adjoint au préposé fédéral à la protection des données

Un test ADN pour certains requérants d’asile. Le Conseil national a donné son feu vert mercredi à une motion du PDC par 92 voix contre 85. Le texte vise à lutter contre la criminalité étrangère.La motion doit encore passer le cap du Conseil des Etats. Elle vise à réduire la criminalité étrangère qui a doublé depuis le printemps arabe.

Les prélèvements - qui coûtent 200 francs chacun - permettraient de prévenir et de lutter efficacement contre le phénomène. Le motionnaire Christophe Darbellay a repris l’idée lancée par le commandant de la police cantonale jurassienne, Olivier Guéniat.


Actualisé le

 

Anciens commentaires

oui moi, montfaucon

19.04.2013 11:04

Christophe Darbellay, une fois de plus fait le buzz sur les idées des autres ... Ceci dit je pense cette idée excellente , vu les proportions d'étrangers dans nos cellules , ceci dit je pense que chaque requérant devrait passer par là , pour éviter la discrimination de l'origine, de l'age ou autres ... et pour le prix cela reste dérisoire par apport au coûts que représente les récidives qui finalement font perdre d'avantage de temps à nos agents administrativement qu'aux criminels dans nos prisons