La double-vie d'Albert Perronne

Portrait d'Albert Perronne dans sa bibliothèque. Cette photographie a été prise pour essayer le fonctionnement de l'appareil Leica suite à des gros cailloux tombés sur son sac dans le gouffre de Lajoux. Portrait d'Albert Perronne dans sa bibliothèque. Cette photographie a été prise pour essayer le fonctionnement de l'appareil Leica suite à des gros cailloux tombés sur son sac dans le gouffre de Lajoux.

Albert Perronne a non seulement fait de la photographie amateur, mais il est aussi scientifique, inventeur, et pionnier en spéléologie, en archéologie, en géologie et en photographie aérienne. C'est un véritable scientifique, puisqu'il a fait des études de chimie et de géologie. Mais ses parents lui demandent de reprendre le magasin de chaussure familial, ce qu’il fera à la fin de sa formation en 1919.

Toute sa vie, Albert Perronne va donc mener une double-vie: commerçant de chaussure, mais aussi spéléologue, géologue, archéologue, et photographe. Laurence Marti est historienne et auteur du livre «Dans l’objectif d’Albert Perronne».

Albert Perrone ne va pas hésiter à donner de sa personne, quitte à tester ses inventions sur lui; c'est ce qu’il a fait dans le Jura, comme l’explique Laurence Marti.

Albert Perrone est aussi l'auteur de découvertes en photographie, puisque en tant que géologue, il a estimé que l’on pouvait apprendre de nouvelles choses en étudiant les paysages et les reliefs d’en haut. Il fera donc son brevet de pilote… à 50 ans, et deviendra un pionnier dans la photographie aérienne. C’est à partir de ce moment qu’Albert Perronne va se lancer dans la photo, domaine pour lequel il est le plus connu aujourd'hui. Le Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy a reçu récemment un fonds de plus de 30'000 clichés. Il en a fait une exposition à voir jusqu'au 1er juin.


Actualisé le