Quand Saulcy remonte le temps

Superbe plongeon dans le passé de Saulcy. Le théâtre basé sur l’histoire du village grâce au célèbre hôtel-restaurant des « 18 Fesses » fait salle comble. La critique de Cyprien Lovis

18 fesses La bonne ambiance dans le bistrot du village !

Quand tout un village plonge dans son passé pour le faire revivre. Saulcy vit un mois de mars pas comme les autres. La moitié des habitants est engagée d’une façon ou d’une autre dans le spectacle Aux 18 Fesses, si l’hôtel m’était conté, dont la première a eu lieu samedi soir. Cyprien Lovis a pris place dans le public. Critique.

Le spectacle Aux 18 Fesses, si l’hôtel m’était conté sera encore joué les 16, 17, 23 et 24 mars à 20h15 ainsi que le 18 mars à 17h. Mais des supplémentaires sont projetées.

La Matinale se rend chez les auteurs du texte Anne-Laure Lovis et son papa Stéphane Stegmüller pour le traditionnel Viens chez moi, diffusé mercredi entre 7h30 et 8h.


Actualisé le