Quelle stratégie pour l'UDC ?

La stratégie de l’UDC peut-elle encore conquérir les scrutins majoritaires ? Dimanche, le parti a perdu la seule chance qu’il avait de maintenir un siège dans un Gouvernement cantonal en Suisse romande. L’agrarien Claude-Alain Voiblet a échoué dans sa conquête du Conseil d’Etat vaudois.

Au-delà du symbole, cet échec est la preuve que le parti peine à profiler des personnalités consensuelles. Et pour le vice-président de l’UDC, Yvan Perrin, c’est un problème.

Yvan Perrin Yvan Perrin


Actualisé le

 

Anciens commentaires

d

03.04.2012 22:32

Le plus important pour l'UDC est de former dans la durée des militants et des cadres politisés. Aller jouer les potiches consensuelles dans les gouvernements cantonaux ( Mermoud était-il vraiment UDC ?) ne sert qu'à l'Establishment et à se déconsidérer. Laissons les "bonnes mères" de la nurserie du centre-gauche s'enfoncer dans les problèmes de l'endettement, de la vague migratoire et de la démocrature européiste.